Uncharted 4: des adieux en fanfare.

Uncharted4_titleIl y a quelques jours, j’ai fini Uncharted 4, le dernier volet des aventures de Nathan Drake. Mais je sais déjà que je retournerai bientôt partager les aventures du Tomb City Raider le plus attachant dû jeux vidéo pour trouver tous les trésors dissimulés dans les jeux.

Tout a quasiment déjà été dit et écrit sur ce dernier volet d’Uncharted du meilleur jusqu’au pire. Et mon « test » qui arrive 15ans après tous les autres ne va pas révolutionner le paysage vidéo-ludique. Mais vous fera partager du mon avis impartial sur ce qui est déjà qualifier de monument du jeu vidéo.

Il y a du bon…

Voir du très bon. C’est de notoriété publique, ce Uncharted est magnifique. Vraiment. J’ai passé mon temps à me prendre une claque technique sur ce plan et d’en prendre plein les mirettes. J’avais l’impression de jouer sur PC, et je me demandais souvent ce que ça pourrait donner sur un vrai PC de jeux qui leur permettrait peut-être d’être encore plus magnifique.

Uncharted4_paysage1

Les paysages sont somptueux et c’est que qu’on attend d’une licence dont l’un des pilliers et le voyage et les dépaysement. Mais cette maîtrise technique permet aussi ce que je ne me souviens pas avoir encore connu dans ma vie de joueur: Ne pas se rendre compte de la fin d’une cinématique. Genre: je peux jouer là ? Mais c’est toujours aussi beau ! Il n’y a pas ce gap technique que l’on a connu avant entre des cinématiques magnifiques et un jeu…moins. Pour caricaturer généralement, quand c’est beau c’est une cinématique et quand c’est moche, c’est que c’est qu’on peut jouer.

Uncharted4_paysage2

En plus de la claque que cela procure, ça permet aussi de « fluidifier » la narration: on joue, hop petite cinématique, hop jeu,.. Ce qui rent le tout très naturel et renforce la sensation que j’ai souvent eu de jouer  un vrai film d’action type Indiana Jones sur-vitaminé ou Benjamin Gates. Et le côté cinéma est renforcer par l’émotion que la qualité technique permet de véhiculer et de faire partager au joueur, comme lors de la scène de la vie quotidienne de jeûner aventurier retraite que le joueur partage avec Nathan et Héléna. On est loin ici de ce L.A Noir avait tenté de faire mais n’a pas réussi avec les moyens technique de l’époque.

Et bien sûr on a droit au fameux rollercoaster made in Uncharted: Action,escalade, action. Ca n’arrête quasiment jamais. Saut pour reprendre un peu son souflle, admirer les payasage, ou risquer sa vie à flan de falaise.

…Et du moins bon.

Car ce rollercoaster nous entraine la plupart du temps dans un mode binaire redondant on escalade, on tomber sur une « arène » plus ou moins ouverte où un nombre exagéré d’ennemis nous tombent dessus. Et malheureusement cette impression va grandissante au fur et  mesure que le jeu avance.

Uncharted4_gunfight

Si la phase infiltration/action relativement ouverte (certain diront linéaire) de l’Italie est sympa, les arènes de Madagascar deviennent au fur et à mesure de plus en plus éculées et frustrant dévant la débuche de mercenaires qui semble venir relever de façon un peu artificielle la difficulté.

Alors au final, il est si bien que tout le monde le dit ?

Au final donc, cet Uncharted 4 , malgré les défaut récurrents cités plus haut, conclue magnifiquement cette série. Enfin, au lieu de série, je devrais dire film.

Comme je l’ai déjà évoqué, j’ai vraiment eu l’impression de jouer  un blockbuster holyhoodwien. On a droit aux scènes d’action, au retour du frère venus du passé et les flashback qui vont avec. De la complicité du couple Nathan Héléna, mais aussi de la difficulté d’allier cette vie de couple avec leur mode de vie si particulier.

Comme tout bon film, c’est dépaysant, et le casting est vraiment bien avec Nathan en aventurier attachant mais tête à claque, Héléna l’amoureuse complice, Victor Sullivan le vieux routard bougon, et Sam (alias Luc Perry/Dylan McKay) en frère voyou.

On aime partager cette vie d’aventurier à travers ces paysages magnifique du bout du monde et ces cités perdue plus vraie que nature.

Cet Uncharted monte encore un peu le curseur par rapport à l’excellent opus qu’était le 2 épisode: Among Thieves.

C’est Le jeu d’action aventure sur PS4.

 

P.S: Je n’ai pas testé le multi. Pas ma came sur ce genre de jeu.

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge