Test de l’enceinte bluetooth Riva S: S comme Superbe Son

rivas_feat2Comme vous avez pu le voir ici, j’ai eu la chance de pouvoir tester l’enceinte Bluetooth RIVA S de chez…Riva.
Qu’est-ce qui m’a attiré pour que j’ai envie de la tester ? Les caractéristiques techniques qui sur le papier sont très complètes:

  • HAUT-PARLEURS:3 Haut-parleurs propriétaires ADX 4 cm de diamètre à large bande. 4 Radiateurs de basse ADX à double piston.
  • PUISSANCE D’AMPLIFICATION: 30 Watts
  • APP DE CONTRÔLE: Oui, RIVA Audio App pour IOS et Android™
  • DIMENSIONS: L 19 cm x P 6.8 cm x H 6.5 cm
  • POIDS: 0.7 kg
  • MICROPHONE: Double Microphone avec technologie de réduction de bruit & d’écho.
  • PORTÉE BLUETOOTH: 10 mètres
  • CODECS AUDIO SUPPORTÉS: SBC, AAC, aptX™
  • SON SURROUND: ADX Trillium™
  • CAPTEURS DE PROXIMITÉ : Oui
  • AUTONOMIE DE LA BATTERIE: 13 Heures à 70 dB (l’autonomie varie selon le niveau d’écoute)
  • MODE PHONO: Ajoutez jusqu’à 9dB de gain aux platines vinyles ayant un signal faible.
  • TRUEWIRELESS™: Connectez 2 enceintes RIVA S pour obtenir une véritable stéréo gauche/droite (Je n’ai malheureusement pas pu tester )
  • MODE SOIRÉE: Connectez deux périphériques pour un contrôle simultané par 2 utilisateurs.

 

Des caraterisques qui promettent beaucoup.

En clair, dans cette enceinte nomade, nous avons 7 haut-parleurs ( 3 haut-parleurs ADX de 40 mm de diamètre et 4 radiateurs qui assurent des basses profondes) qui délivrent un son ample et puissant de 30 watts RMS ou jusqu’à 93db. Petite mais costaud !

coupe_rivasS

Et pour ceux qui feront sortir le son de leur télé ou de leur console sur la S, il y a un mode Surround, épaulé par la trechnologie maison appelée « Trillium », pour booster le spacialisation du son.
Niveau son, la Riva S accepte les codecs audios SBC, AAC, AptX; en Français dans le texte cela veut tout simplement dire que vous pouvez profiter d’un son à l’équivalence de la qualité CD Audio.
Et en plus de la qualité sonore au top, la Riva S propose tout un éventail de raffinements:

  • Le mode soirée permet d’appairer 2 appareils en bluetooth simultanément.
  • Comme qui dit soirée dit obscurité, les boutons tactiles de la Riva S sont rétro-éclairés. Et il suffit de passer la main au-dessus de l’enceinte pour activer l’éclairage.
  • Deux modes supplémentaires sont disponibles pour utiliser votre enceinte: le mode phono qui permet d’écouter votre platine vinyl et peut booster le son de 9 db pour palier au manque d’amplification de votre platine; et un mode téléconférence pour les appels audio.
  • La Riva S peut aussi, grâce à sa batterie conséquente, servir de batterie externe pour recharger votre appareil mobile en le raccordant au port USB situé à l’arrière de l’enceinte.
  • A l’arrière se trouve également la prise mini-jack (petite pensée à Tim Cook  ) pour pouvoir raccorder en filaire des appareils non bluetooth grâce aux câbles jack ou RCA fournis.
    arriere_rivas
  • Étant certifiée IPX4, la Rivas S assume pleinement son coté nomade puisque cela signifie qu’elle est résistante à la pluie et aux éclaboussures. Il y même un cache habilement dissimulé sous l’enceinte, à venir appliquer sur les ports présents à l’arrière pour parfaire cette résistance.
    rivas_ipx4

Donc, sur la papier, en plus d’avoir un son haut de gamme et d’être richement dotée de base, la Riva S est maligne et pratique avec toutes ces petites fonctionnalités. Et le tout pour 249€ !

Les spécifications c’est bien beau mais à l’usage ça donne quoi ?

Car c’est en effet au quotidien que se juge une telle enceinte. Que je n’ai pu m’empêcher de la comparer avec la Bose Soundlink que je possède, et qui est le best-seller sur le marché des enceinte bluetooth nomades. Et Hormis le prix assez proche (199€ pour la soudlink) il n’y a rien à voir.

D’abord, comme vous avez pu le constater, le packaging est plus que complet. Mention spéciale à la housse de transport dont l’intérieur est tapissé d’une revêtement doux, propre à prendre soin de votre enceinte lors des transports.
Ensuite, toutes les fonctionnalités et les petit détails dont regorge la Riva S et que j’ai énuméré plus haut sont autant d’avantages vraiment pratiques et utiles au quotidien:

  • Le double appairage en bluetooth est un vrai avantage pour moi qui jongle toute la journée  entre mon iPhone et mon iPad pro pour écouter de la musique, des podcasts ou visionner des vidéos. Plus besoin de passer par un fastidieux switch dans les réglages bluetooth de l’iPhone ou de l’iPad que l’on veut connecter à l’enceinte. C’est totalement transparent et un vrai bonheur au quotien. On lance juste la musique sur l’un de ses idevice (ou Android ou autres) et le son sort. Il n’y a pas plus simple.
  • Pour les vidéos, le mode « Surround » est un vrai plus en élargissant la scène sonore. Ce dont j’ai Aussi profité lorsque que j’ai branché ma télé en filaire grâce aux câbles fournis.
  • Autre détail bien pratique: même si la jauge de batterie se situe à arrière de l’enceinte et donc pas visible la plupart du temps, la Riva S vous prévient elle-même quand la batterie devient faible en énonçant « Low Batterie » quand on tombe sous les 20%, et qu’il est temps de penser à la raccorder au secteur.

L’app iOS et Android est assez pratique mais elle me sert surtout pour allumer l’enceinte à distance. La gestion native déjà très bonne avec iOS fait que je me sers surtout des applications natives Musique et Podcast de mes iDevices.
app_rivas

Mais surtout ce qui rend la Riva S indispensable et ce qui fait d’elle l’enceinte nomade à avoir c’est sa qualité sonore. Le son, mes amis !
J’étais très satisfaits de ma Bose Soundlink I mais pour seulement 50€ de plus la Riva S vous fait entrer dans une autre catégorie ! Tout est plus riche et mieux défini. Si j’osais, je dirais que c’est presque comme passer de la  cassette au CD. Cela saute réellement aux yeux aux oreilles. Même Krokette, qui n’est pas une audiophile avertie, a tout de suite noté la différence lorsque j’ai basculé le son d’un enceinte à l’autre. Je vous refais d’ailleurs ce test dans la petite vidéo ci-dessous avec les deux enceintes en bluetooth, même morceau et même volume.


C’est le genre de qualité sonore qui fait que c’est un vrai plaisir de redécouvrir ses morceaux avec un son plus ample, plus riche, plus grave sans que cela soit au détriment des médiums et des aigus. A tel point que je me demande pourquoi Riva ne se lance pas dans les casques audio s’ils promettent la même qualité audio que leurs enceintes.

Je dois quand même noter quelques points négatifs que j’ai pu constater lors de ce test:
– La documentation fournie est assez succincte et j’ai du chercher sur le site du constructeur les nombreux raccourcis physiques dont dispose l’enceinte. Je vous conseille de télécharger la documentation détaillée disponible ici
– Le bouton « mute » coupe seulement le son et ne met pas le morceau en pause.
– Le fil du transformateur est parfois un peu court, ce qui peut être gênant si la prise n’est pas à proximité de l’enceinte.
– Sur l’application mobile, le petit bouton « Riva » centre du bouton principal devient rouge quand on appuie dessus mais faute d’explication, on ne sait pas à quoi cela sert.

Mais ce ne sont là que de menus détails et, encore une fois, cette enceinte de part sa qualité audio, et sa dotation en terme de matériel et de fonctionnalité se positionne comme un excellent produit dont il serait vraiment dommage de se passer. Je dirais même plus c’est l’enceinte à avoir si vous voulez du son de qualité dans cette gamme de prix.
En plus,  quelque soit la couleur de votre appareil, la Riva S se mariera parfaitement avec puisqu’elle est disponible en 3 coloris: noir, blanc et gold.

Coloris_rivas

Ah si, j’ai trouvé un autre point négatif: cela va être dur après ce test de retourner sur mon enceinte habituelle.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge