Rocketbirds: Hardboiled Chicken sur le PSN

Aujourd’hui, j’ai testé pour vous Rocketbirds: Hardboiled Chicken sur le Playstation Network. un bon petit jeu bien sympathique pour seulement une petite dizaine d’euros.

Dans ce jeu très typé old-school, vous incarnez un poulet dur à cuire mais dont on ne connait presque rien au debut de l’aventure, qui commence de façon bien énigmatique en atterrissant dans la jungle derrière les lignes ennemies après avoir neutralisé ses poursuivants dans les airs. On apprend rapidement qu’il a un compte à régler avec le despote pingouin qui régit ce monde: Il Putzki

On en apprend un peu plus sur la vie de notre poulet vengeur et sur les causes de sa rébellion au fil de l’aventure et au travers de cinématiques orchestrées comme autant de petits clips qu’accompagne la musique rock du groupe autrichien. La musique d’ailleurs colle bien à l’ambiance punchy du jeu. Car les ennemis sont nombreux, armés et il faudra faire parler la poudre et coller le sang pour arriver à vos fins.

L’ambiance est très immersion avec une patte graphique de qualité qui fait penser à certains films d’animation et un design à la fois comics et jeu plateforme old-school du début des années 1990, tel que Flashback. D’ailleurs, il emprunte pas mal à celui-ci tel que le type de level design, les roulades typique du héros, la possibilité de se mettre à couvert au second plan, ou le tir accroupi.
Les phases en jet-pack font elles référence au shoot’em up de la même époque.
Et pour ce qui est des références, le jeu emprunte aussi à d’autre registre. Je suis sûr que la façon de sauter de Hardboiled Chicken, le poing tendu va vous rappeler un célèbre plombier.

Le jeu sait aussi se diversifier en proposant quelques « subtilités » comme la possibilité de pouvoir prendre possession de soldats ennemis pour pouvoir agir à notre place et résoudre certains puzzles pour avancer dans les tableaux.

Le jeu est assez court (environ 5h) mais propose dans cette version PS3, un mode deux joueurs en coopération qui renouvelle les niveaux vu dans le mode solo. De même, on peut aussi s’amuser à chercher les drapeaux cachés.

Au niveau des bémol, il faut aussi noter la jouablilité un peu rigide, à l’image de son titre de référence. Et aussi une traduction française pas toujours terrible avec parfois des fautes de français ou d’accord :/

Mais au final, on ne boude pas notre plaisir devant ce jeu énergique et qui fait si bien référence à des jeux qui nous ont tant plu à l’époque. :)

Je vous met en bonus le trailer vidéo, ainsi que le gaming live de jeuxvideo.com qui lui est consacré:

 

Rocketbirds : Hardboiled Chicken – Quand un poulet joue à Flashback – PS3

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge