J’ai testé pour vous: SteamWorld Dig

TM_3DSDS_SteamWorldDig

Suivant les conseils avisés de « je ne sais plus qui » lors d’un podcast de Gameblog, je me suis procuré SteamWorld Dig sur l’E-shop de la 3DS au prix de 8,99€. Produit du studio indépendant Image & Form, ce petit jeu venu de nul part et qui ne paie pas de mine est une très bonne surprise.
On incarne un petit robot à vapeur qui arrive dans une ville perdu en plain désert aride, style ville quasi fantôme du Far-Wast. Rusty, c’est son nom, arrive ici car il vient d’hérité d’un petite mine de son oncle porté disparu. En effet, point d’humain en vue, ce sont les robot qui règne à la surface de la Terre.

Rusty, mineur malgré lui
Rusty, mineur malgré lui

Bien vite on retrouve le cadavre de feu le tonton et on s’empare de sa pioche pour devenir à son tour le mineur du coin. Et là, tout s’enchaine et l’on est pris d’une folie minière toute comparable à celle qui s’empare de nous dans Minecraft.
On se prend à bien vite à vouloir creuser toujours plus profond pour recueillir de nouvelles pierres toujours plus précieuses que l’on pourra revendre au village pour acquérir des améliorations bien utiles: plus d’armure, plus d’eau (et oui on est un robot à vapeur utilisée pour faire fonctionner certains outils), de nouveaux upgrades et de nouveaux outils (foreuse,…) eu aussi upgradables.

Cranky, le premier des vendeurs
Cranky, le premier des vendeurs

Ces améliorations ne permettent pas seulement de miner de nouvelles ressources mais aussi de d’explorer de nouvelles zones, d’atteindre de nouvelles salles annexes où l’on pourra acquérir les améliorations pour le héros et ainsi développer de nouvelles capacités (courir, saut plus haut,…).
Toutes ces améliorations permettront également de survivre fasse à la faune malfamées que l’on peut rencontrer au coin d’un coup de pioche: animal sous-terrain, robot lanceur de piques mais aussi…reste de l’humanité ! Les humains terrés sous la surface sont devenus des espèces de trolls dégénérés adeptes du lancé de cocktail molotov ou de dynamite.

Les reste de l'Humanité
Les restes de l’Humanité

Au final, c’est un bon jeu que nous avons là, un petit metroidvania sorti de nul part pas avec une idée de base atypique, une direction artistique qui sait créer un univers cohérent et un gameplay accrocheur.
Vu la fin ouverte et le fait qu’il y ait un sous-titre « A fistful of Dirt » me laisse à penser d’une suite pourrait arriver, que j’achèterai volontiers.
A noter pour finir que pour ceux qui n’aurait pas de 3DS, le jeu est également disponible sur Steam.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge