J’ai commencé Luke Cage sur Netflix

Lukecage_netflixAprès Daredevil et Jessica « Boring » Jones, et avant the Defender et Iron Fist, Netflix continue sur la lancée des séries Marvel intégrées au MCU (Marvel Cinématique Universe) en diffusant depuis le 30 septembre Luke Cage. Une série basé sur le personnage du même nom que l’on a déjà aperçu dans Jessica Jones.

je vous passe les détails mais sachez que si Luke Cage figure parmi les super-héros Marvel c’est que son truc à lui c’est d’avoir une peau quasi-invulnérable et un force décuplé. En gris, un tank sur deux jambes.  Il vit a Harlem au sein de l’importante communauté afro-americiane, qui tente de s’élever socialement en se débarrassant de son étiquette de quartier gangréné par la violence et la corruption. Oui, un peu comme Hell’s Kitchen, sauf qu’ici les question raciales et sociales sont bien plus preignantes, et servent de toile de fond à l’intrigue de la série.

Dans cette première saison, Luke est au prise avec le caïd local: Cornell Stokes alias Cottonmouth, psychopathe avide de pouvoir et de richesse qui finance aussi les activités de sa cousine « Black » Maria DIllard, conseillère municipale et façade légale de leur tandem.

Au niveau, de la série en elle-même, la bonne nouvelle c’est que c’est à mi-chemin entre Daredevil et Jessia Jones. C’est à dire qu’il y a un peu moins d’action que dans les aventures du diable aveugle mais ça reste bien moins ennuyeux que Jessica Jones. Comme pour Jessica Jones, la psychologie des personnages et leurs questionnements sont. au centre de l’histoire mais Luke Cage veut faire bouger les choses dans Harlem et du coup, bien ça bouge aussi. Et à contrario de la détective privée, il n’hésite pas à user des ses talents exceptionnels.

La musique tient aussi une part importante dans la série, avec des mini-livre à chaque épisode sans le club de CottonMouth, qui aide  poser l’ambiance si spéciale propre à la communauté de Harlem qui est l’enjeu suprême de cette saison.

Les easter eggs sont également nombreux pour ceux qui connaissent le personnages de longue date d’après les comics, notamment lors de l’épisode 4 qui retrace la genèse des pouvoir de Luke et dans lequel il se retrouve habilé avec le look très années 70 de la première version comics du personne.

Lukecage_comics

Au final, pour conclure ce tour rapide de mes premières impressions (je n’en suis qu’a l’épisode 5 sur 13), je dirais que Luke Cage est pour moi ce que j’attendais de Jessica Jones, des un ambiance assez sombre comme un policier des années 70 (d’ailleurs il est de nombreuse fois fait référence à Shaft) mais avec un héros qui n’a pas peur d’user de ses pouvoirs, et c’est après tout ce que j’attends d’une série basée sur un super-héros.  Une bonne cuvée donc que cette troisième série Netflix basée sur un personnage Marvel.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge